Le 31 mai 2018

L’ORSW annonce les détails de la prochaine phase de regroupement des services de santé

Prenant appui sur les réalisations faisant suite à la mise en œuvre de la première phase de son plan Guérir notre système de santé, l’Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW) a annoncé aujourd’hui les détails et les échéanciers des changements prévus au réseau de santé durant la deuxième phase de ce plan. Le regroupement des services de santé vise à diminuer les délais d’attente, à assurer l’accès des patients aux soins en temps opportun et à améliorer les milieux de travail de son personnel.

« Nous avons déjà constaté d’importantes améliorations au cours des six derniers mois, soit depuis le début du regroupement », a déclaré Réal Cloutier, président-directeur général par intérim de l’ORSW. « Globalement, nous avons constaté une diminution de 16 % sur douze mois des délais d’attente aux services d’urgence, notre plan n’ayant encore été réalisé qu’à moitié. Nous devons poursuivre nos efforts et maintenir notre élan pour continuer de progresser et d’apporter des améliorations plus audacieuses. »

Un certain nombre de changements ont été apportés dans l’ensemble de la région au cours de la première phase, notamment ceux-ci :

  • Le service d’urgence de l’Hôpital Victoria a été converti en centre de soins d’urgence mineure. Depuis, les délais d’attente à cet hôpital ont diminué de près du tiers.
  • On a ouvert des services d’évaluation clinique aux hôpitaux Saint-Boniface et Grace, et on a agrandi le service d’évaluation clinique actuel du CSS. Ces services permettent d’accueillir les patients des services d’urgence qui doivent rester plus longtemps à l’hôpital, ce qui libère de l’espace et du personnel.
  • On a réaffecté des services de laboratoire et d’examens diagnostiques pour s’assurer que les ressources soient à la disposition des patients là où ils reçoivent des soins.
  • On a ouvert un milieu de soins de transition à River Ridge II à l’intention des patients dont l’état de santé est stable et qui sont prêts à quitter l’hôpital, mais pour lesquels il faut prendre le temps d’organiser des soins à plus long terme. Cette installation fonctionne constamment au maximum de sa capacité.
  • Des services de soins intensifs à domicile ont été mis en place pour les patients qui répondent aux critères. À ce jour, plus d’une centaine de patients ont profité du programme Votre chez-vous – Notre priorité.
  • Des protocoles de services ambulanciers ont été mis à jour l’automne dernier, ce qui a permis aux intervenants paramédicaux d’être pleinement informés de l’hôpital de destination approprié, selon les soins requis. Dans de nombreux cas, les protocoles de services ambulanciers sont restés les mêmes. Par exemple, l’Hôpital Saint-Boniface demeure la destination de la plupart des patients atteints d’une affection cardiaque.
  • Le nombre de personnes qui attendent à l’hôpital une place dans un foyer de soins de longue durée n’a jamais été aussi bas, et demeure à moins de 20 personnes en attente.

La mise en œuvre séquentielle des changements de la deuxième phase a commencé plus tôt ce mois-ci, avec l’ouverture du nouveau service d’urgence de l’Hôpital Grace. Le nouveau service permettra de traiter plus de 60 000 patients par année, et appuiera l’Hôpital Grace dans son rôle de troisième établissement de soins actifs de la région, après le Centre des sciences de la santé de Winnipeg (CSS) et l’Hôpital Saint-Boniface.

La deuxième phase comporte également d’importants travaux de réaménagement visant à améliorer les services d’urgence du CSS et de l’Hôpital Saint-Boniface. Ces travaux seront terminés avant la fermeture du service d’urgence de l’Hôpital Concordia en juin 2019 et la conversion du service de l’Hôpital général Seven Oaks en centre de soins d’urgence mineure en septembre 2019.

Ces investissements en immobilisations augmenteront la capacité des services d’urgence et amélioreront les espaces de traitement. Ils concentreront également les ressources, y compris en personnel et équipement spécialisé, afin de pouvoir accueillir un plus grand nombre de patients tout en veillant à leur prodiguer les soins voulus en temps voulu.

La région poursuit un plan détaillé avec l’Hôpital Concordia, afin de cerner les services de santé qui pourraient occuper l’espace de son service d’urgence.

La planification de la deuxième phase s’inspire des résultats de la consultation des dirigeants cliniques et du personnel des soins de santé; de l’évaluation intérimaire de la première phase par le George and Fay Yee Centre for Healthcare Innovation; et du rapport des recommandations du Groupe de travail sur la réduction des délais d’attente. Plusieurs aspects des plans de la deuxième phase et les échéanciers ciblés ont été réorientés directement en fonction de ces rétroactions.

Les points saillants de la deuxième phase dévoilés aujourd’hui comprennent un échéancier pour le regroupement des services de santé mentale à l’Hôpital Victoria (qui s’ajoute aux ressources existantes au CSS et à l’Hôpital Saint-Boniface). Le regroupement des services de santé mentale aux patients hospitalisés dans toute la région devrait prendre fin en décembre 2018, et 52 lits seront transférés à l’hôpital Victoria, en vue de disposer de plus d’espaces de traitement et de conseils psychosociaux sur place, et d’améliorer l’accès aux psychiatres sur place.

Résumé des autres changements à venir au cours de la deuxième phase :

Amélioration des services de cardiologie

  • Un service de soins actifs en cardiologie sera élargi à l’Hôpital Saint-Boniface, afin d’augmenter la capacité (en ajoutant deux lits pour atteindre un total de 10).
  • Le nombre de lits de cardiologie à l’Hôpital Saint-Boniface passera de 32 à 48, en vue de regrouper les soins aux patients cardiaques à cet hôpital et de s’assurer que chacun recevra les soins dont il a le plus besoin.

Programme communautaire de perfusion intraveineuse

  • Ce service communautaire de perfusion IV déménagera de son emplacement actuel à Lions Place vers l’ancien site de soins d’urgence mineure du Centre de santé Misericordia, en septembre 2018 (élément résiduel des plans de la première phase).

Services d’urgence

  • Le nouveau service d’urgence de l’Hôpital Grace a ouvert ses portes le 29 mai.
  • Le CSS élargira son service d’urgence de manière à ouvrir une zone de traitement des cas peu ou moyennement graves, en janvier 2019.
  • Le service d’urgence de l’Hôpital Concordia fermera ses portes en juin 2019.
  • L’expansion du service d’urgence de l’Hôpital Saint-Boniface se poursuit, avec l’ouverture d’une nouvelle salle de triage, d’une salle d’attente et d’une salle de traitements intermédiaires au printemps 2019.
  • Le service d’urgence de l’Hôpital général Seven Oaks deviendra un centre de soins d’urgence mineure en septembre 2019.
  • Les travaux de réaménagement du service d’urgence de l’Hôpital Saint-Boniface seront terminés, avec l’ouverture d’un nouvel espace de traitements avancés et de réanimation à l’été 2019.

Services de soins intensifs (SSI)

  • Ces services seront transférés des hôpitaux Concordia et Seven Oaks (au printemps et à l’automne 2019 respectivement) vers le CSS et l’Hôpital Saint-Boniface pendant qu’on apportera les changements à leur service d’urgence.
  • L’expansion intermédiaire du SSI au CSS est prévue pour septembre 2019.

Services de médecine

À compter de 2018, la capacité des services de médecine de l’Hôpital Concordia et de l’Hôpital général Seven Oaks sera modifiée, et plus concentrée sur des soins hospitaliers communautaires moins graves et sur des services de soins de transition.

Santé mentale

En décembre 2018, les services de santé mentale des hôpitaux Grace et Seven Oaks seront regroupés au CSS, à l’Hôpital Saint-Boniface et à l’Hôpital Victoria.

Chirurgie

  • Le service de soins intensifs chirurgicaux du CSS prendra de l’expansion en août 2019.
  • Les chirurgies prévues au calendrier passeront de l’Hôpital général Seven Oaks à d’autres emplacements en janvier 2019.
Font Resize
Contrast